Etat de la croissance économique dans l'UEMOA-2010

Publié le par SAYONCOUL

En Afrique subsaharienne, la tendance à la reprise se confirmerait. En effet, après la

résilience en 2009 due, en grande partie, à la mise en oeuvre de politiques

 

budgétaires et monétaires appropriées pour atténuer les effets négatifs des chocs

 

sur le commerce extérieur, les cours et les flux de financement mondiaux, le taux de

 

croissance économique en 2010 devrait atteindre 5%. En 2011, il est prévu à 5,5%.

 

Ces redressements seraient en rapport avec la bonne orientation des demandes

 

intérieure et extérieure. En effet, la demande intérieure devrait rester vigoureuse en

 

s’appuyant sur la hausse des revenus réels et le rythme soutenu de l’investissement

 

public et privé. En outre, les exportations devraient bénéficier de l’évolution favorable

 

des échanges commerciaux avec les marchés dynamiques d’Asie.

 

Au niveau de l’Union, l’activité économique devrait s’accélérer avec un taux de

 

croissance de 4,0% contre 2,8% en 2009, en liaison avec la bonne tenue de la

 

production vivrière, la vigueur de la production minière, l’essor des BTP et la bonne

 

orientation des prix des produits de rente. Cependant, la récurrence et l’étendue des

 

effets des inondations dans certains Etats de l’Union, sur l’agriculture, contraignent à

 

tempérer cet optimisme.link

Publié dans DROIT DES AFFAIRES

Commenter cet article